Les enfants exposés aux violences collectives

Marion Feldman, maître de conférence dans le département carrières sociales de l'IUT, a publié un ouvrage intitulé Les enfants exposés aux violences collectives, aux éditions Erès, collection « la vie de l’enfant ».

 

Les enfants exposés aux violences collectives ont été confrontés à des traumatismes individuels, familiaux et/ou groupaux qui fragilisent leur développement. La perte des enveloppes culturelles et/ou familiales peut alors générer la « crainte de l’effondrement » psychique de ces enfants en mettant à mal leur continuité d’existence.À partir de cinq histoires collectives – la Shoah, la colonisation franco-algérienne, les familles tamoules exilées en France, le génocide au Rwanda et les violences de l’histoire d’Haïti –, cet ouvrage analyse l’impact des violences collectives sur les enfants (bébés, enfants et adolescents) et leur construction subjective. À l’articulation de l’individuel et du collectif, de la psychanalyse, de l’histoire et de l’anthropologie, les auteurs apportent un éclairage sur les ébranlements du processus de développement. Ils proposent des analyses étayées sur des observations fines menées dans différents contextes et dessinent des pistes pour penser les modalités de soins.

 

Marion Feldman est maître de conférences HdR en psychologie clinique (Université Paris-descartes), psychologue clinicienne, chercheure au PCPP EA 4056 Sorbonne Paris Cité, Institut de psychologie.

Avec la participation de : Pierre Benghozi, Asmaa Bernichi, Emmanuelle Bonneville-Baruchel, Muriel Bossuroy, daniel derivois, Clara duchet, Bernard Golse, Carole Lebrun, Sophie Maley-Régley, Malika Mansouri, François Marty, Sylvain Missonnier, Marie Rose Moro, Rahmethnissah Radjack, Amalini Simon, Fatima Touhami.

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2010 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.